Par A B | 3 Mai 2012 | 6496 lecture(s)

Souk El Tenine : 8e jour du kidnapping de l’entrepreneur Omar Rabah Ellah

Grève et rassemblement aujourd’hui

La coordination des comités de villages de Sidi Ali Moussa, relevant de la commune de Souk El Tenine dans la daira de Maâtkas à 25 kilomètres au sud de la wilaya de Tizi-Ouzou, appelle la population de toute la daïra à observer, aujourd’hui jeudi, une demi journée de grève générale qui sera ponctuée par un rassemblement des citoyens sur la place publique du chef-lieu communal.

Une déclaration émanant de la coordination sera lue publiquement. Rappelons que ladite coordination a déjà appelé, lundi passé, à une grève générale qui, il faut le signaler, a été suivie à 100%. Il sera certainement de même pour l’action d’aujourd’hui. Toute la région reste, en effet mobilisée, car scandalisée par cet énième rapt. Hier encore, au chef-lieu communal et au village de Sidi Ali Moussa, l’ambiance était pesante. Les citoyens que nous avons rencontrés n’ont pas caché leur amertume devant la tournure que prennent les événements à Maâtkas. Un commerçant regrettera : «Nous vivons la peur au ventre. Personne ne se sent à l’abri. Aujourd’hui c’est Omar, la prochaine fois ce sera un autre. Nous appelons les auteurs du rapt à libérer l’entrepreneur, un père de famille qui, grâce à sa petite entreprise, fait vivre des dizaines d’autres familles. Que vont-elles devenir ?». Nos tentatives pour joindre les membres de sa famille ont été vaines. Signalons que la demeure d’Omar Rabah Ellah ne désemplit pas. Les amis, les villageois et des anonymes y viennent sans discontinuer, pour témoigner leur solidarité à ses proches et les soutenir dans ces moments difficiles. A Souk El Tenine, à Maâtkas et dans tout le voisinage, la mobilisation de la population est plus que jamais de mise jusqu’à la libération de l’otage. Un ami de l’entrepreneur a tenu à s’exprimer : «Nous dénonçons énergiquement l’enlèvement d’Omar et nous appelons ses ravisseurs à le libérer sain et sauf. Nous appelons aussi les services concernés à faire leur devoir, en garantissant la sécurité des personnes et de leurs biens ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que Maâtkas ne baissera pas les bras et continuera à exercer la pression sur les ravisseurs jusqu’à la libération de son enfant. La manifestation d’aujourd’hui sera, à coup sûr, une autre démonstration de force des citoyens dans cette perspective. Rappelons qu’Omar Rabah Ellah, entrepreneur de son état, a été enlevé mercredi dernier par un groupe armé. Depuis, on est sans nouvelles de lui, au grand dam de sa famille, de ses amis et de toute la population de sa région.

A B

5.00