Par DDK | 15 Octobre 2018 | 777 lecture(s)

Aokas

Le personnel du CEM Emir Abdelkader en grève illimitée

Pour protester contre la présence, au sein de leur établissement, d’une ancienne construction en préfabriqué contenant de l’amiante, synonyme d’exposition à d’éventuelles maladies dont le cancer, les travailleurs du collège d’enseignement moyen Emir Abdelkader d’Aokas ont entamé, hier, une grève illimitée. Ils réclament la démolition dudit bloc. L’un des grévistes nous expliquera que «toutes les commissions qui se sont penchées sur le problème ont recommandé la démolition en urgence de la structure», ayant servi de collège à l’indépendance. Malgré la construction de nouvelles salles de classe et bureaux, la moitié de son rez-de-chaussée abriter toujours la bibliothèque, la salle des professeurs, le magasin et la surveillance, précise encore notre interlocuteur. Il faut souligner qu’outre le CEM Émir Abdelkader d’Aokas, plusieurs autres établissements scolaires de différentes localités de la wilaya sont rongés par l’amiante, présentant une véritable menace sur la santé des élèves, des enseignants et de l’ensemble des travailleurs. Le mésothéliome pleural et plusieurs autres pathologies, notamment respiratoires, peuvent être induites par toute exposition à cette matière nocive. Les poussières d’amiante inhalées pénètrent dans le système respiratoire entraînant des cancers de la plèvre, des fibroses pulmonaires, des plaques pleurales pouvant n’apparaître que trois ou quatre décennies après l’exposition. Les services de la direction de l’éducation comme ceux de l’assemblée de wilaya sont donc interpellés et exhortés à tout faire pour que soient désamiantés tous les établissements scolaires de la wilaya de Béjaïa.

A Gana.

0