« Nous avons un standing à défendre »

Partager

L’entraîneur de la sélection algérienne de handball, Réda Zeguili, a tenté d’éloigner ses joueurs de la pression à quelques jours du début du Mondial-2015 prévu à Doha (15 janvier-1er février), en soulignant mercredi à Alger que son équipe « disputera cinq matchs au Qatar et non pas  seulement un seul face à l’Egypte ». « La première rencontre devant les Egyptiens sera certes très importante, je peux même dire qu’elle est la clé de notre Mondial, mais il ne faut pas oublier qu’on disputera au Qatar quatre autres matchs », a déclaré Zeguili lors d’une conférence de presse tenue à Dely Brahim (Alger) où les Verts sont en stage depuis leur retour d’un regroupement en Slovénie. « Une victoire face à l’Egypte nous aidera beaucoup notamment sur le plan psychologique. Tous nos matchs sont importants. Alors on doit penser au prochain match et non pas à celui qui le suit, on jouera match par match », a prévenu le coach des Verts. Lors du Mondial qatari, les Algériens joueront dans la poule C en compagnie de la France, de la Suède, de la République tchèque, de l’Egypte et de l’Islande qui a remplacé les Emirats arabes unis. « On aurait aimé avoir les Emirats comme adversaire dans le groupe car nos chances d’atteindre le second tour auraient augmenté. Certains disent qu’après le retrait des Emiratis, nous sommes devenus le petit poucet de la poule, moi je refuse cette idée car l’Algérie est championne d’Afrique et elle a un standing à défendre », a-t-il jugé.

«L’équipe est capable de s’adapter aux différentes situations»

Concernant le système de jeu qu’il compte adopter, Zeguili a fait savoir que la stratégie variera selon l’adversaire, assurant que son équipe a les capacités de s’adapter à toutes les situations de jeu. « L’équipe peut évoluer à l’aise en 3-3 ou en défense plate 6-0. C’est l’adversaire qui déterminera le choix de notre système de jeu », a dit Zeguili, également coach du Groupement sportif des pétroliers (GSP). Avant le Mondial-2015, les Verts prendront part au traditionnel tournoi de Bercy (France), du 8 au 10 janvier, qui verra la présence aussi de la France, de la Macédoine et de l’Argentine. Cet évènement a été déplacé cette année de Paris à Nantes en raison des travaux de rénovation en cours à la salle de Bercy.   « Ce tournoi devrait nous permettre d’apporter les dernières retouches. J’espère gagner contre la Macédoine le 9 janvier, pour affronter les Français le lendemain dans un test très sérieux avant le Mondial », souhaite l’ancien joueur international. Côté effectif, Zeguili s’est dit « soulagé » suite au rétablissement de plusieurs cadres de l’équipe, notamment le gardien titulaire Abdelmalek Slahdji, assurant qu’il avait des éléments capables de remplacer Anis Zamoum, blessé. « J’ai de bons joueurs, Biloum et Rahim, qui peuvent occuper le flanc gauche. Mais c’est vrai que j’aurais souhaité avoir Zamoum pour avoir plus de solutions », a-t-il reconnu. La sélection nationale est en stage à Alger avec 20 joueurs, alors que 18 seulement seront du voyage à Doha. « J’ai préféré patienter jusqu’au 11 janvier, date de notre retour du tournoi de Nantes pour donner la liste définitive des 18. Je souhaite que nous soyons épargnés par les blessures ». Les coéquipiers de Messaoud Berkous, promu capitaine d’équipe, s’envoleront le 13 janvier vers la capitale qatarie « probablement à bord d’un vol spécial », selon des responsables de la Fédération algérienne de handball (FAHB).

« Nous avons un groupe assez solide capable de tenir tête aux grandes équipes. Les joueurs ont acquis une certaine expérience qui leur permet d’être à la hauteur des défis », a assuré Berkous.  

Partager