Grève au département de langue et culture amazighes

Partager

Au terme de l’AG tenue avant-hier dans l’après-midi, les étudiants du département de langue et culture amazighes (DLCA) de l’université Akli Mohand Oulhadj, ont décidé de maintenir leur grève entamée dimanche dernier. Dans un document rendu public, les grévistes font état de, entre autres  « manque de salle, manque d’ouvrages au niveau de la bibliothèque du département, le manque d’enseignants… » A souligner que l’élément déclencheur de la protestation est inhérent aux frais de stages (pour les Masters 01). En effet, non seulement, lit-on dans le document, ces frais « ont été perçues tardivement, mais les étudiants ont été rémunérés de manière aléatoire (entre 2000 et 8000 dinars) ». Selon toujours le protestataires, les arguments avancés à ce propos par les uns et les autres « s’opposent catégoriquement au décret présidentiel régissant les modalités de comptabilisation et de remboursement des frais de stages, publié dans le journal officiel le 18 septembre 2013».

SOA

Partager