«Tudert» redonne espoir aux malades cancéreux

Partager

Sans subventions étatiques, l’association «Tudert» d’aide aux malades cancéreux, dont le siège principal se trouve à Amizour, a réussi à se doter de deux ambulances médicalisées, après neuf mois seulement d’existence. Un défi que seules les associations crédibles, sérieuses et porteuses de projets humanitaires convaincants, peuvent relever. Le 30 mars dernier, cette association de bienfaisance a reçu sa deuxième ambulance médicalisée, après la première acquise au mois de novembre dernier. «Un grand bravo à tous les membres et adhérents de l’association pour leur mobilisation efficace et un grand merci aux bienfaiteurs qui ont donné généreusement de leur argent pour acquérir cette deuxième ambulance», s’est exclamé Azibi Mebrouk, S/G de cette association de bienfaisance. Depuis sa création, cette association, renfermant une équipe de professionnels issus de différents domaines, a pris en charge plus de 50 malades, selon notre interlocuteur. «Les malades cancéreux sont pris en charge aux plans médical, psychologique, social, et nous nous occupons de leurs transports vers les structures de santé. Actuellement, nous disposons de deux ambulances, un bureau principal à Amizour et son annexe à Béjaïa», affirme M. Azibi. Ce dernier a souligné que des centaines de sorties ont été déjà effectuées par la première ambulance pour le transport de patients vers les wilayas de Blida, Sétif, Tizi-Ouzou et Alger. Par ailleurs, les membres actifs de «Tudert» assurent des soins à domicile pour 20 malades. «Une prise en charge totale leur est apportée en ce qui concerne les couches pour adultes ou le matériel médical non consommable. Toutes les sollicitations des malades ont été satisfaites, que ce soit pour la dotation en chaises roulantes, cannes, matelas ou autres», a indiqué M. Arab Ferchouli, président de cette association caritative. Pour sa part, Razik Zenati, qui donne bénévolement de son temps pour servir cette catégorie de malades, rend hommage aux bienfaiteurs anonymes, qui «grâce à eux, l’association TUDERT continuera de fonctionner et d’apporter un soulagement aux cancéreux». Il précisera au passage «qu’à ce jour aucun centime de l’Etats n’est entré dans les caisses de l’association, qui a acquis deux ambulances, ouvert deux bureaux, et emploie six travailleurs». Notons que Tudert, qui dispose de quatre psychologues assurant un accompagnement psychologique aux patients atteints de cancer, n’assure pas uniquement une prise en charge aux cancéreux de la wilaya de Béjaïa, mais étend aussi son activité bienfaisante à d’autres wilayas du pays. «Nous avons déjà porté aide et assistance aux malades des wilayas de Sétif, El Eulma et Batna», s’est réjoui M. Azibi.

Boualem Slimani

Partager