Hattab déplore les blocages

Partager

Pas moins de 210 milliards de centimes ont été accordés, du 1er janvier 2017 à ce jour, par la wilaya aux différentes communes pour répondre aux besoins exprimés par les citoyens.

Ces crédits, a souligné avant-hier M. Mohamed Hettab, wali de Béjaïa au micro de la radio locale, «sont décidés et alloués lors de nos visites sur le terrain pour satisfaire dans l’immédiat les revendications exprimées par les habitants». Cet effort prouve, si besoin est, «la volonté de l’administration de se rapprocher des citoyens, d’améliorer leurs conditions de vie et d’instaurer un climat de sérénité et de confiance qui doit régner entre les responsables de la wilaya et les habitants». C’est à cet objectif principal que doit répondre «l’inscription de ces projets de développement, qui se fait de manière horizontale, c’est-à-dire avec la participation des citoyens». Cependant, «les citoyens doivent aussi comprendre le fait que l’inscription de ces projets obéit à certaines contraintes administratives au niveau local. Ce qui peut parfois demander un certain temps avant de voir le projet se concrétiser sur le terrain», explique le wali. Néanmoins, le premier magistrat de la wilaya déplore avec beaucoup d’amertume le fait que certains citoyens recourent souvent à des moyens extrêmes, comme les fermetures de routes et autres blocages pour exprimer leurs revendications. «Ces actions de rue, aux conséquences parfois dramatiques, sont souvent menées au détriment des droits des autres citoyens», regrette le wali.

B. Mouhoub

Partager