Le FFS entend surveiller les urnes

Partager

Même s’il prône officiellement le boycottage des législatives du 17 mai prochain, le Front des forces socialistes n’entend pas moins peser indirectement sur le cours de cette échéance. Prédisant un faible taux de participation, le parti d’Aït-Ahmed se prépare à vérifier par ses propres moyens, l’étendue de l’abstention. « Nous allons poster le maximum de militants dans tous les bureaux de vote, le taux de participation est une donnée qui nous intéresse au plus haut point », confie, à la Dépêche de Kabylie, un secrétaire national du parti de Aït-Ahmed qui a,  » naturellement « , requis l’anonymat. Notre source écarte d’un revers de main toute possibilité de fraude du fait, estime-t-elle, du dispositif de veille que compte mettre en place le FFS.

M. B.

Partager