“Hannachi se trompe !”

Partager

Soulignant que l’affaire est au niveau du bureau fédéral de la FAF chargé des recours, Ali Malek dit s’interdire d’influencer le cours de la décision. « Il y a eu défaillance des délégué. Leurs visions étaient erronées. Cette défaillance ne doit pas se répéter et être à l’origine de brouillard », a-t-il coté. Interrogé à s’expliquer sur le mécontentement des deux parties en conflit, à savoir la JSK et le CRB, le président de LNF lâche cette boutade : « Si on n’a pas contenté les deux parties, cela veut dire qu’en n’est pas avec tel ou tel club ».

S’agissant des récentes déclarations du boss de la JSK, Hannachi, dans lesquelles il avait dénoncé des « vendeurs d’informations « de certains fonctionnaires de la LNF, le conférencier a vite battu en brèche ces assertions en affirmant tout bonnement que ce dernier » se trompe. A l’orée de la tombée du rideau sur le championnat prévue avant le 21 juin prochain, Ali Malek soutient : « Les cinq dernières journées seront jouées à la même journée et à la même heure »,et ce, pour « le respect de l’éthique sportive ». « Il n y a pas de raison à remporter les matchs. Nous devons terminer le championnat avant l’entame des jeux africains », a-t-il estimé.

Evoquant les clubs engagés dans des compétitions africaines et arabes dont la JSK et l’ESS, l’hôte du forum d’Echibek a souligné que les intérêts de l’ensemble des clubs seront défendus en précisant que la LNF tente de mettre sur le même pied d’égalité toutes les équipes.

Cependant, il a nuancé ses propos en soutenant que ces clubs ne doivent pas en abuser dans la demande de largesses. Intervenant au sujet des droits de retransmission des rencontres de football qui ont suscité le courroux de clubs algériens, l’orateur a rappellé que le montant des prochains contrats seront revus à la hausse.

Hocine Lamriben

Partager