Un commandant de l’ANP tué et cinq soldats blessés

Partager

La personne décèdée est le commandant de l’ANP de cette caserne.Parmi les blessés, l’on déplore deux gendarmes, un militaire, un garde communal et un civil. Parmi eux, deux cas sont jugés graves. L’explosion a eu lieu exactement sur la RN71.Un endroit situé à mi-chemin entre les communes de Mizrana et Makouda. Le lieu de l’attentat se situe entre la caserne et le barrage fixe érigé à la croisée de la RN 71 et la RN 72.

Des sources sécuritaires nous ont informés que la bombe a été posée dans une caisse. Cette dernière à été placée sur la mallette d’une motocyclette. La bombe a été soigneusement enfouie au fond de la caisse et dessus, l’on a placé des raisins. La moto a été laissée a sur la chaussée. En arrivant sur les lieux après avoir signalé et repéré cette moto suspecte, les services de sécurité ne doutaient certainement pas qu’il s’agissait d’une bombe. Le commandant de la caserne, nous a-t-on précisé, a tenté de renverser la moto, à l’aide de son pied, et puis soudainement une terrible explosion s’est produite. Plusieurs ambulances ont été dépêchées à partir de Tigzirt.Les blessés ont été évacuées vers le CHU de Tizi-Ouzou.A la fin du mois de juillet dernier, et au même lieu, une bombe a explosé au passage d’une patrouille de relève, faisant 2 blessés parmi les militaires. Le barrage fixe érigé depuis près de 6 mois par l’ANP et les autres corps de sécurité à la croisée des deux rontes nationales, à savoir la RN 71 et la RN 72, dérangeaient énormément les terroristes dans leur mouvement. D’autant que ce lieu se trouve aux portes des maquis de Mizrana. C’est pour cette raison certainement que deux attentats meurtriers ont été perpétrés en l’espace de mois uniquement.

M. Hammani

Partager