Accueil Culture Aït Farida la partenaire des duos musicaux

Au cahier culturel

Aït Farida la partenaire des duos musicaux

8422

Par Abdennour Abdesselam:

Aït Farida ! Voici une voix généreuse qui est entrée en duo avec la plupart des chanteurs de son époque. Une époque qui remonte aux années 1940. En accompagnement, elle est intervenue soit en chœur solitaire ou en chorale groupée avec d’autres voix, comme celle de Hnifa, Ldjida tamweqrant, entre autres, et où les âges se sont harmonieusement mêlés. Aït Farida a également chanté ses propres textes. Les plus connues de ses chansons, qui demeurent encore très écoutées, sont à l’exemple des a mmis n lqesbaba, Yura-yi-d tabratt, Ay uzyin gwassmi k-zrigh et Yedja-yi. Avec sa voix combinée et amplifiée, à un écho technique habilement introduit (il était à la mode en ces temps là), Ait Farida a excellé dans toutes ses productions. Peu et mal connue du public de la génération passée (probablement oubliée même) et pas du tout connue du public actuel, Ait Farida ne s’est pas produite sur scène, comme à l’enregistrement, depuis presque l’indépendance. Amraoui Missoum, encore ce ténor de la composition orchestrale, lui a été à d’autres aussi, d’un précieux apport par des constructions musicales de haute facture. Nous ignorons, pour l’essentiel, les paroliers auteurs de quelques uns de ses textes. Mais Aït Farida en a certainement produit elle-même. Elle a été également une danseuse hors du commun, nous ont témoignés les rares personnes qui l’on côtoyées. Les ballets, disaient-ils, l’annonçaient en première ligne sur les affiches, comme pour une invitation de marque qui suscite l’engouement. Actuellement, elle vit paisiblement en France dans la région parisienne. La Maison de la culture Mouloud Mammeri, en collaboration avec « Mas Production » de Farid Daf, s’apprêtent à l’inviter pour un hommage amplement mérité. Pourvu que le rêve se réalise.

Abdennour Abdesselam ([email protected])