Accueil Culture Esahragh iyethran, premier album de Fateh

Chanson

Esahragh iyethran, premier album de Fateh

153

Intitulé «Esahragh iyethran» (J’ai veillé sous les étoiles), le premier album du chanteur compositeur Fateh Laidli, enfant prodige de Chriâa, commune d’Ath Rached, vient de sortir récemment chez les disquaires, aux éditions Venise Music Pro. Le jeune chanteur diplômé en droit, qui possède comme nom d’artiste «Fateh», compose ses propres chansons où il mêle un style sentimental aux sonorités folkloriques kabyles, enveloppant des textes tristes.

Le CD, qui comporte sept titres, traite de sujets de jeunesse, où l’amour prend la part du lion, à commencer par le titre de l’album «Esahragh iyethran. Il chante l’amour perdu «Ruh dayen» (Tu peux me quitter) et «Laman» (La confiance). Avec «Faqgham» (Je me suis rendu compte de tes intentions), il change un peu de registre avec un air de fête imprégné d’une légère rythmique. Quant à la chanson «Zman aheqqar» (Le temps injuste), il chante la malchance dans les expériences de la vie.

Alors que dans la chanson «Yemma» (Ma mère), il évoque la mère, source d’amour et de tendresse. L’album se termine par l’instrumental «Yighld tlam» (La nuit est tombée), qui chante l’amour, la déception d’une séparation, avec un mix des styles espagnol et turc.

Interrogé sur le choix de ses thèmes, le jeune chanteur dira qu’il a voulu parler de la vie et de toutes ses épreuves : «Les thèmes chantés sont mes propres choix. L’amour et son chagrin, la déception, la peur, la séparation sont des situations que notre société vit au quotidien. Et comme elle subit beaucoup de mutations, je pense que c’est de mon devoir, en tant qu’artiste, de parler de ces mutations et de diffuser un message d’espoir et d’optimisme, afin d’aider les gens à dépasser certaines situations et à être heureux, tout simplement», a-t-il déclaré. Mélomane depuis son enfance, Fateh compte aller le plus loin possible dans sa carrière artistique qu’il vient d’entamer sous les meilleurs auspices.
Oussama Khitouche