Accueil Kabylie Huit villages à primer

TIZI-OUZOU Concours Aïssat Rabah 2017

Huit villages à primer

5279

La commission d’évaluation devant désigner les villages les plus propres de la wilaya de Tizi-Ouzou a clôturé la semaine dernière son travail d’évaluation sur le terrain.

M. Saadi Ould Hamou, élu APW, nous apprendra : «Cette année, nous avons effectué des sorties dans 78 villages, soit neuf de plus que l’an passé. Nous enregistrons un engouement plus important, à chaque concours». Autre nouveauté, le nombre de villages qui seront primés prochainement sera porté à huit au lieu de six en 2016. Quant à la commission d’évaluation, elle est composée, outre des élus de l’APW, de représentants d’associations à caractère environnemental, d’un ingénieur de l’AND (Agence nationale des déchets), d’un ingénieur de la direction de l’environnement, d’un agent de la DSP et, entre autres, des comités de villages primés précédemment. Selon notre interlocuteur, le système de notation s’articule autour de quatre points importants. Dès leur arrivée, les évaluateurs prendront acte de «la propreté, entretien et aménagement des voies publiques», avant de visiter les sites de Tajmaat, la plate-forme de stationnement et les monuments (mosquée…). Ce sera par la suite au tour des sources et abreuvoirs de recevoir la visite des membres de la commission qui se rendront, enfin, au cimetière pour s’enquérir sur place de son état. Munis de fiches d’évaluation, les visiteurs procéderont à la notation des lieux visités. Une note sur cent sera alors attribuée à l’agglomération visitée. Une fois ce travail terminé et que tous les concurrents sont évalués, toutes les notes sont rassemblées et remises à un huissier de justice, chargé de calculer les moyennes et de procéder au classement par ordre de mérite. Quant à la préparation de la cérémonie de remise des prix, elle est confiée à la commission «hygiène, santé et environnement» de l’APW. La proclamation des résultats, habituellement fixée au treize octobre, correspondant au lendemain de l’anniversaire de l’assassinat de Rabah Aissat, aura lieu exceptionnellement cette année, le 15 octobre, étant donné que le 13 du mois prochain coïncidera avec la journée du vendredi. Notons que parmi les participants, la population d’Aïn El Hammam suivra avec plaisir la proclamation des résultats du concours qui voit, pour la seconde fois, Taourirt Amrane représenter Michelet, avec l’espoir de voir d’autres villages lui emboîter le pas.

«Il est du devoir de chacun de sensibiliser son prochain»

Interrogé, M. Saadi Ould Hamou, président de la commission d’évaluation, dira: «Ce concours est une initiative extraordinaire qui a permis de susciter un engouement sans précédent au sein des villages de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il n’a pas seulement incité les citoyens à prendre soin de la propreté de leur environnement, mais aussi à créer une symbiose, une solidarité et à ressouder les liens au sein des villages. Ce qui génère la propreté des cœurs. A cet effet, j’interpelle les pouvoirs publics à accompagner cette action qui ne sera que bénéfique pour tous. Il y a lieu, donc, de créer des décharges inertes pour éviter l’insalubrité des abords de routes où des camions déversent des remblais. Par ailleurs, il est important de prospecter pour trouver des sites pour la création de décharges contrôlées et éventuellement des CET. Il est également impératif d’interdire les sacs en plastique et les remplacer par des emballages biodégradables que l’Etat a le devoir de subventionner. Il est, enfin, du devoir de chacun de sensibiliser son prochain afin de faire de la question de l’environnement une affaire personnelle. Si nous ne remédions pas à la question, croyez-moi, nous finirons par être engloutis par les déchets.»

A.O.T.