Accueil Kabylie Vibrant hommage à Imache Amar

Vibrant hommage à Imache Amar

174

Les membres de l’association Imache Amar, les autorités locales et de nombreux citoyens ont pris part à la cérémonie de recueillement organisée en fin de semaine.

Le rendez-vous rentre dans le cadre du 59e anniversaire de la disparition d’Imache Amar, l’un des fondateurs du Mouvement nationaliste algérien moderne, décédé le 07 février 1960.

Les activités commémoratives initiées par l’association qui porte son nom ont débuté la matinée. Dépôt de gerbes de fleurs au niveau du monument des martyrs du village puis sur la tombe du regretté, suivi d’une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs de la Révolution algérienne, avec la présence massive des citoyens de l’arche n’Ath Douala, les autorités locales, la famille révolutionnaire et artistique, la Fondation Lounès Matoub ainsi que le fils du défunt Chabane Imache.

«Je remercie tous ceux qui sont venus aujourd’hui afin d’assister au recueillement de mon père. Les mots me font défaut pour exprimer ma gratitude envers tout ce beau monde qui est venu partager avec nous ces moments émouvants.

Les membres de l’association et le comité du village Aït Mesbah sont aussi à féliciter surtout, que chaque année, ils contribuent à l’organisation des activités commémoratives», témoignera très ému, le fils du défunt.

Au début d’après-midi, une table ronde a été organisée, en présence des autorités locales de la région en l’occurrence les trois P/APC de Béni Douala, Béni Aissi et Ouadhia, le chef de daïra, comité du village Taguemout Ldjdid et la Fondation Lounès Matoub.

L’édile communal de Béni Douala, Fekhar Amar, a proposé un projet d’un colloque national sur Imache Amar ainsi que la réalisation d’une stèle au chef-lieu de la commune. Dans ce même village et au niveau du lycée baptisé en son nom (Imache Amar), une exposition permanente sur la vie et l’œuvre d’Imache, préparée par les membres de ladite association, a eu lieu tout au long de la journée ainsi qu’une projection d’un film documentaire sur son parcours dans le Mouvement national.

C’est donc un hommage mérité qui a été rendu à Imache Amar par ses siens à l’occasion de son 59e anniversaire de sa disparition. Une figure emblématique de la région de Béni Douala en particulier et de l’Algérie en général. Une référence qui s’éteint le 7 février 1960, pendant le blocus alimentaire imposé par l’armée française à la population du village pour la contraindre à se rallier.

Lyes Mechouek.