Accueil National «L’année validée pour tous !»

Faculté de médecine de Tizi-Ouzou

«L’année validée pour tous !»

2067

Après un début d’année tourmenté, l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou semble avoir retrouvé son équilibre. Pour rappel, au cours de l’année en cours, elle a connu divers mouvements de grève qui lui ont valu une accumulation de retard.

Que ce soit au niveau du département de pharmacie, de médecine dentaire, d’économie ou encore des sciences, les cours ont repris avec un retard de plusieurs mois, qui a été, cependant, rattrapé, selon le recteur. «Actuellement, ces départements sont en période d’examens (premier EMD). L’année sera validée et achevée au début du mois de septembre», a-t-il affirmé. Concernant le département de médecine, le seul souci qui s’est présenté était le manque d’un enseignant en radiologie. Le problème a, finalement, été réglé, selon le doyen de la faculté, Pr Messaoudi, qui a précisé qu’ «il a été fait appel à un professeur d’Alger’’. «Les cours se sont déroulés dans des conditions ordinaires», note-t-il. S’agissant des deux départements qui ont connu le plus de perturbations, à savoir celui de pharmacie et de médecine dentaire, notamment, à cause de la grève nationale menée par les étudiants de ces spécialités pendant des mois, le doyen informera que ‘’le retard se rattrape, selon le programme de rattrapage tracé et qui se déroule dans les meilleurs conditions’’. «Actuellement, les étudiants passent les examens du premier EMD. L’année sera achevée avec la deuxième série d’examens, prévus début de septembre», a-t-il expliqué. Dans le même sillage, le recteur de l’université Mouloud Mammeri, n’a caché sa satisfaction «du bon déroulement de l’année malgré les difficultés enregistrés». «L’année sera validée pour tout le monde.

La nouvelle faculté implantée à Hasnaoua et non à Tamda

La moyenne des séances pour la validation de l’année a été atteinte, elle se situe entre 10 et 16 séances», s’est-il réjoui. Pour la prochaine année universitaire, le recteur annonce : «Le début des cours interviendra entre le 1er et le 30 septembre pour tout le monde : une première. Ceci permettra aux titulaires de diplômes de masters de postuler à temps pour les concours de doctorat à travers tout le pays». Toujours dans la même optique, le recteur de ladite université informe : «Nous somme parmi les premiers à proposer des formations doctorantes à temps, et ce grâce aux comités des étudiants, à la mobilisation des enseignants, et au personnel administratif. D’habitude, ces concours s’affichent au mois d’octobre». Par ailleurs, sur les 4000 places pédagogiques prévues pour les étudiants de la faculté de médecine, le Pr Tessa informe : «Finalement, l’implantation de la nouvelle faculté de médecine se fera à Hasnaoua. La délocalisation de la faculté à Tamda a été annulée. On a favorisé la proximité avec le CHU, et c’est aussi la volonté de tout le monde». À noter qu’initialement le projet était prévu à Tamda. Une décision prise par l’ancienne administration et qui n’a pas été tellement approuvée. Le nouveau campus, sera donc réalisé «en deux étapes» a-t-on expliqué, avec «2000 places chacune».

Kamela Haddoum.