Des enfants de Chouhada demandent le départ du SG

Partager

Des dizaines d’enfants de Chouhada venus de plusieurs communes de la wilaya de Béjaïa, comme, entre autres, Ouzellaguen, Amalou, Tazmalt, Sid Aïch, El Flaye, Seddouk et Béjaïa représentant les bureaux de l’ONEC de leurs communes respectives, se sont rassemblés, dans la matinée d’hier, devant le bureau fermé de l’ONEC de Béjaïa pour exiger le départ du secrétaire général de wilaya de l’ONEC. Ils reprochent à ce dernier de ne pas défendre suffisamment et efficacement leurs intérêts et leurs droits légitimes, et surtout de ne pas les recevoir avec le respect et la dignité qui leur sont dus en raison des sacrifices suprême de leurs parents. Dans la foule, un homme d’âge avancé exhibant des papiers d’hypertendu et de diabétique, déclare qu’il a été menacé de voie de fait si jamais il revenait frapper encore une fois à la porte du bureau de l’ONEC de wilaya. Des filles de Chouhada, groupées non loin des hommes, n’ont pas manqué de déverser, elles aussi, tout un chapelet de griefs à l’endroit du secrétaire général. L’on retiendra que les représentants des bureaux communaux de l’ONEC,  présents à ce rassemblement, demandent le renouvellement du bureau de wilaya de l’ONEC  et de tous les bureaux communaux pour élire de nouveaux responsables qui défendront réellement les droits des enfants de Chouhada. Présent sur les lieux mêmes du rassemblement, le secrétaire général de l’ONEC de wilaya, M. Amrouche, déclare qu’il n’a rien à voir avec ce rassemblement qui est constitué selon lui, d’éléments des bureaux communaux de l’ONEC  dont les mandats sont arrivés à expiration depuis longtemps et d’éléments qui se déclarent du mouvement des enfants de Chouhada libres avec qui, il n’a également rien à voir. Pour lui, ces protestataires ne sont, en fait, que des perturbateurs qui cherchent à diviser les enfants de Chouhada. Il souligne que son mandat est valable jusqu’en 2014, qu’il est à la tête d’un  conseil de wilaya de l’ONEC composé de 67 personnes, qu’il se déplace dans toutes les communes et qu’il a toujours fait de son mieux pour régler les problèmes des enfants de Chouhada.

B. Mouhoub

Partager