La musique, tous les jours au rendez-vous

Partager

l La Fête internationale de la musique coïncide avec le premier jour de l’été. En Algérie cette journée est célébrée pratiquement aux quatre coins du pays. Il n’y a pas lieu de la rater, surtout dans un pays où l’on est tous artistes. Chez nous, c’est tous les jours la fête de la musique ; les gens chantent à chaque fois “que ça leur chante” dans la rue, dans les bus, au travail, à la maison, dans leur salle de bain… la chanson fait partie de leur quotidien. A l’université, la musique bénéficie d’un grand intérêt de la part des étudiants. Elle est pour eux, comme pour la majorité des Algériens un moyen de distraction et de délassement. Un moyen aussi d’exprimer leurs peines ou de transmettre des messages d’amour à leurs dulcinées. Ces jours-ci une ambiance conviviale caractérise les après-midi à l’université des sciences sociales de Bouzaréah. La grande majorité des étudiants ont terminé leurs examens, rappelons que cette université n’a pas été en grève, les étudiants n’ont pas eu l’idée de rentrer chez eux, ils se rendent chaque jour à l’université, chacun équipé d’un instrument de musique, guitares, flûtes, derboukas. Des dizaines d’étudiants se regroupent pour écouter les plus douces musiques et les plus belles chansons, jouées et chantées par leurs camarades. On a, surtout, de la musique kabyle, puisque la majorité des étudiants qui étudient au sein de cette université sont des berbérophones. Ce qui fait la particularité de l’université de Bouzaréah, c’est qu’elle abrite dans son enceinte un nombre important d’artistes. Ce sont des autodidactes et des professionnels de la musique classique et moderne. On n’a pas besoin de se rendre à la Coupole ou à la salle Ibn Khaldoun pour pouvoir écouter de la bonne musique et en direct. A Bouzaréah les spectacles c’est tous les jours, entrées gratuites pour tout le monde, et pour passer des moments agréables.

Kahina Oumeziani

Partager