Une tête du l’ex-GSPC tombe

Partager

Ce sanguinaire dirigeait à cet instant précis un groupuscule de quatre éléments lorsqu’il fut repéré au lieu dit Mechicha par une patrouille militaire.

Il a été abattu, à la suite d’un violent accrochage. Blessé, un autre terroriste a été évacué par ses acolytes qui ont pu battre en retraite. Sollicités, trois pilotes d’hélicoptère de combat ont pilonné juste après, durant plus d’une demi-heure, les massifs forestiers avoisinants.

Principaux fiefs ciblés: les monts d’Ouled Boudhar, le versant est d’Ouled Ali et le lieu-dit Sidi Fredj. Hier, une unité spéciale de l’ANP effectuait une fouille dans ces zones pour localiser avec exactitude les tannières de la horde sanguinaire traquée. Celle-ci est sans nul doute fortement ébranlée, à la suite de l’élimination de l’un de ses émirs au palmarès sanglant depuis 1995.

Amrane Halouane, 36 ans, a été initié à le subvention islamiste par son frère Noureddine, qui fut jusqu’en 1999, émir zonal du GIA, avant de rallier l’ordre public. Refusant d’emboîter le pas à son frère dans le sillage de la concorde civile, le sanguinaire Halouane multipliait ses exactions dans les hameaux avoisinants.

Attaques individuelles, racket et kidnapping planifiés en compagnie de ses acolytes.

Une source proche des services locaux de sécurité précise que cet émir de serriate de l’ex-GSPC occupait aussi la fonction d’artificier, après celle d’égorgeur dans l’organigramme de la faction locale de l’ex-GSPC. La nouvelle de son élimination a soulagé hier les habitants de cette contrée, proche de Thénia, ville natale de l’émir islamiste qui ne sevira plus. Depuis janvier dernier, quatre émirs de djound et de serriates de l’ex-GSPC ont été neutralisés presque dans la même circonscription par les forces combinées de sécurité. Parmi eux, Kaddour Romane et Abderahmane Bouzegza qui ont eux aussi semé mort, terreur et désolation partout durant plus d’une dizaine d’années. En moins de six mois, le nombre de terroristes neutralisés avoisine la cinquantaine dans la banlieue est d’Alger.

Salim Haddou

Partager