Silence radio des autorités

Partager

Les jeunes de la cité des 2000-Logts de la Nouvelle-Ville ne décolèrent pas. Hier aux environs de 14h, plus d’une centaine a fait un retour sur les lieux ( siège de la wilaya) dans l’espoir d’être reçus par le wali, au sujet de l’éventuelle exploitation de l’immeuble de l’ex-Souk El Fellah en espace commercial.

Tous les accès à la wilaya étaient bouchés, les portails fermés, tout le périmètre du siège de la wilaya bouclé. Nos tentatives de prendre contact avec les élus à l’APC ou le maire de Tizi-Ouzou étaient vaines. Durant toute la journée, les autorités de la wilaya étaient également injoignables par téléphone, afin de nous éclairer sur ce bras de fer qui risque de durer. On a appris qu’hier, le chef de daïra de Tizi-Ouzou ainsi que le P/APC et une forte délégation ont effectué un déplacement à la Nouvelle-Ville, et se sont rendus au niveau de l’ex-Souk El Fellah. Nous ne savons pas, pour l’heure, quelle décision a été prise concernant le destin de cet édifice. Son affectation aux jeunes comme centre commercial est la revendication défendue bec et ongles par une centaines de jeunes en furie.

T. Brahimi

Partager