»Nous sommes pénalisés »

Partager

n “En tant que mouvement associatif, la non-approbation du budget primitif par l’APC nous pénalise lourdement. Aussi, nos activités se trouveront nécessairement ralenties et les projets en cours de réalisation seront certainement affectés négativement.

Parallèlement, les doléances des citoyens s’accumuleront et nous aurons beaucoup de mal à les gérer par la suite. Nous souhaitons voir les élus se réconcilier et trouver un terrain d’entente et, le cas échéant, voir les autorités intervenir et prendre leurs responsabilités pour débloquer la situation et ce dans l’intérêt de tous.”

Partager