Accueil Kabylie Lancement d’un programme de reboisement

Béjaïa - Forêts incendiées

Lancement d’un programme de reboisement

92

Les incendies qui ont ravagé des centaines d’hectares cette année encore ont incité les autorités locales de Béjaïa à lancer un programme de reboisement des plantations diverses incendiées en 2017.«Un programme de réhabilitation des forêts incendiées en 2017 va être lancé incessamment», a précisé la chargée de communication de la wilaya.

Concernant les impacts incendiés durant l’année en cours (aucun impact en 2018), le conservateur des forêts a informé qu’il faut une période de repos d’au moins deux années pour pouvoir évaluer le taux de reprise végétative et bien mesurer le volume des actions à programmer. Le présent programme de restauration est basé sur la réalisation d’un volume de 330 ha de repeuplement en chêne-liège, en cèdre de l’Atlas et chêne vert et d’un volume de 800 ha de travaux sylvicoles, en vue de nettoyer et d’éliminer tout le bois mort ou gisant au sein des impacts retenus.

Les communes concernées par ce repeuplement de 330 ha sont Béni Maouche, Darguina,Taskrouit, Chellata, El-Kseur, Boukhlifa,Tizi n’Berber, Melbou, Beni Ksila et Barbacha, en attendant les autres communes touchées par les incendies. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre les feux de forêt et suite aux recommandations du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la pêche, une campagne de sensibilisation a été organisée par le Parc du Gouraya, conjointement avec la Direction générale des forêts, représentée par Ilham Kabouya, sous-directrice des aires protégées et des habitats naturels, la Conservation des forêts de Béjaïa, le Parc national du Gouraya, la Protection civile, l’association «Assirem Gouraya», l’association «Nemla» et les Scouts musulmans algériens (SMA).

A cet effet, deux sites ont été choisis pour le déroulement de cette activité. Il s’agit de l’aire de jeux des Oliviers et de la plage du camp familial de Boulimat, et ce dans le but de sensibiliser le maximum de visiteurs et de familles sur les causes des départs des feux de forêt.
Achour Hammouche