Accueil A la une Un nul et des regrets

Un nul et des regrets

686

La JSK n’a pas fait mieux qu’un nul (1 – 1) hier chez le CABBA, dans une rencontre qui s’est jouée pourtant à huis à clos. Certes, prendre un point à l’extérieur n’est pas mal du tout, mais il faudra toutefois relativiser l’importance de ce résultat lorsqu’on sait que la JSK avait toute latitude pour empocher la totalité du gain, d’autant plus que la rencontre a eu lieu en l’absence du bruyant public bordjien en raison de la sanction de huis clos infligée au CABBA par la LFP.

Partis à Bordj avec la ferme intention de revenir avec la victoire, les Kabyles avaient réussi comme il se doit leur entame de match en dominant littéralement leurs vis-à-vis avec à la clé l’ouverture du score à la 20e minute par l’intermédiaire du jeune Tafni, titularisé par Velud en milieu de terrain aux côtés de El Orfi et Raiah. Un joli but inscrit de la tête qui a mis les joueurs de la JSK sur orbite pour continuer leur pressing face à une équipe du CABBA incapable d’inquiéter l’arrière-garde kabyle durant les premières quarante-cinq minutes. Mais voilà que le diable de Benlameiri, suite à une action anodine, parvient à égaliser dans le temps additionnel lorsque, d’un puissant tir, il envoie son ballon au fond des filets du portier kabyle Benbot (45’+2).

Une réalisation qui a carrément scié les jambes des joueurs de la JSK en seconde période, incapables de reproduire leur belle prestation de la première mi-temps, laissant souvent le monopole du jeu aux capés de Franck Dumas, qui ont continué à harceler la défense de la JSK mais sans pour autant parvenir à ajouter un deuxième but avant que l’arbitre ne siffle la fin de la rencontre sur un score de parité (1 – 1). Un nul qui ne fait les affaires d’aucune des deux équipes, qui occupent ensemble le milieu du tableau avec 18 points chacune, même si la JSK compte encore deux matchs de retard.

La JSK a en effet encore des chances de finir la phase aller parmi les quatre premiers au classement et cela passera inévitablement par un sans faute lors des deux matchs de retard, à disputer successivement contre l’USMA à Alger et le MCO à Tizi Ouzou, et celui de la 15ème journée face au NC Magra au stade du 1er novembre de Tizi Ouzou. Trois autres matchs de cette 14ème journée ont eu lieu hier en début d’après-midi et ont vu surtout le Pardaou AC, lanterne rouge du championnat, s’offrir les trois points du derby algérois disputé au stade du 20 Août 1955 face au NAHD (3 – 1).

Le NC Magra, qui a reçu l’US Biskra, n’a pas raté l’occasion pour empocher une victoire certes étriquée (1 – 0) mais ô combien importante pour la suite de la saison, alors que l’AS Aïn M’lila s’est fait accrocher à domicile par le CS Constantine (0 – 0).

A. C.