Des lycéens et leurs parents ferment la mairie

Partager

Accompagnés par leurs parents, des lycéens de la commune d’Aït Jelil, exaspérés par les longs déplacements auxquels ils sont quotidiennement contraints pour suivre leur scolarité dans les communes voisines, ont fermé hier, le siège de leur APC pour  réclamer l’inscription d’un lycée en faveur de leur municipalité. « Nous avons procédé à cette action de protestation pour réclamer la réalisation d’un lycée dans notre commune. Nos enfants sont contraints de faire de longs déplacements vers les communes d’Amizour, Semaoun et El kseur pour suivre leurs études. Cette situation influe négativement sur leur scolarité », déplore un parent d’élève.  Par ailleurs, les habitants du village Msala, dans la commune d’Aït Mlikeche, ont cadenassé le siège de leur APC pour réclamer plusieurs projets de développement urbains. Ils demandent notamment « leur raccordement au réseau d’eau potable, le revêtement de la route principale qui mène à leur localité et l’installation du téléphone fixe ».

B.S. 

Partager