Les gardes communaux reviennent à la charge

Partager

Des dizaines de gardes communaux ont tenu, hier, un sit-in devant le siège de la wilaya, avant de se diriger vers le siège de la délégation de wilaya, sise à la cité administrative de Draa El Bordj dans l’espoir de rencontrer le délégué de wilaya.

N’étant pas à son bureau, les protestataires décideront d’occuper les bureaux, après avoir demandé l’évacuation du personnel. Vraisemblablement très remontés, les gardes communaux n’ont cessé de crier à tue-tête : “Donnez-nous nos droits’’. Un des représentants des protestataires qu’on a pu approcher rappellera les promesses faites en mars dernier, par le ministre de l’Intérieur,juste après la protestation des gardes communaux à Alger. Notre interlocuteur expliquera qu’’’aucune des promesses n’a été concrétisée’’.  » En mars dernier, on nous a promis une série de mesures visant à améliorer les conditions socio professionnelles des gardes communaux. On a avancé le mois de juin comme date de la mise en œuvre de ces mesures. Mais cela ne s’est pas traduit sur le terrain de la réalité « , déclare le même représentant. Ce dernier reviendra sur les mesures du gouvernement en citant entre autres, celles des rappels, des primes, des augmentations ou encore des départs à la retraite. Un autre élément de la garde communale a tenu, pour sa part, a interpellé le magistrat de la wilaya qui aurait, selon lui, promis d’améliorer les conditions sociales des gardes communaux, notamment en ce qui concerne les volets restauration et le logement. Evoquant la rencontre tenue mercredi dernier, entre le délégué de wilaya et une délégation de gardes communaux, des protestataires affirment qu’il était convenu d’un rendez-vous avec le wali pour ce dimanche (hier, ndlr). Les protestataires se sont dit surpris par l’attitude du délégué de wilaya qui n’était pas disponible le jour du rendez-vous. Les protestataires ont par ailleurs affirmé la poursuite de leur action de protestation chaque dimanche, et ce, jusqu’à ce qu’ils aient gain de cause. Ils ont laissé entendre qu’ils se préparent pour une action d’envergure nationale dans les prochains jours.

D. M.

Partager